Niger

Récit de retour d’Amsatou

Après avoir longtemps cherché en vain un travail fixe au Niger, Amsatou est venue en Belgique en novembre 2016. Elle a cependant rapidement souffert de stress.

Via son assistant social de la Croix-Rouge, elle s’est adressée à l’OIM pour discuter de son retour. Cet accompagnement a permis de réaliser qu’Amsatou avait plusieurs possibilités de projets en vue dans son pays d’origine. Elle souhaitait investir dans une crèche ou ouvrir un atelier de couture. Elle avait de l’expérience dans les deux domaines et se montrait très motivée.

une entreprise réussie

Après son retour en février 2017, Amsatou s’est adressée à l’OIM de Niamey. Pendant cette rencontre, elle a décidé d’ouvrir une crèche, ‘Le chouchou des mamans’. Il n’y avait pas encore beaucoup de crèches dans la région et Amsatou aime travailler avec les enfants. Avec ses propres moyens financiers et l’aide de Fedasil et de l’OIM, elle a rapidement trouvé un emplacement et l’équipement nécessaire.

Aujourd’hui, Amsatou est très contente du soutien qu’elle a reçu pour son projet. Les rencontres avec l’OIM avant son départ lui ont donné un bon aperçu des possibilités. Elle a également trouvé l’encadrement dont elle a bénéficié sur place très précieux. Cela l’a aidée à réaliser ses projets et à bien investir.

La crèche d’Amsatou est rapidement devenue populaire. De nombreuses familles du coin font appel à elle et Amsatou a ainsi pu engager du personnel supplémentaire. Elle est elle-même très satisfaite du résultat de sa réintégration.

 

Source : OIM