Liban

Récit de retour de Jawad

C’est l’espoir d’une vie meilleure qui a poussé Jawad à quitter le Liban pour l’Europe. Il voulait laisser derrière lui les dettes et les problèmes encourus par celles-ci dans son pays d’origine.

En novembre 2017, il a demandé l’asile en Belgique mais cette demande a conduit à une décision négative. Jawad a vite réalisé que la vie ici n’était pas évidente, notamment en raison de la langue et de l’absence de sa famille. C’est pourquoi il a pris la décision de retourner au Liban. Le Centre de Conseil Migration à Anvers l’a renvoyé vers l’OIM. Un entretien avec l’OIM a révélé que Jawad avait de l’expérience en mécanique automobile. Son projet de réintégration irait donc dans cette direction.

Un nouveau départ

Quelques jours après son retour en février 2018, Jawad a pris contact avec l’OIM à Beyrouth. Au fil des sessions d’accompagnement de l’OIM, son plan d’avenir s’est concrétisé. Ses propres moyens et le soutien de l’OIM n’étaient toutefois pas suffisants pour démarrer son affaire. Avec l’aide de sa famille, il a pu investir dans un partenariat avec son cousin pour vendre de l’huile.

Étant donné que Jawad n’a pas encore réglé toutes ses dettes, il lui est difficile de voler de ses propres ailes. Il compte encore sur l’aide de sa famille. À terme, il espère pouvoir développer son entreprise et être indépendant.

Le soutien que Jawad a reçu de l’OIM et des partenaires lui offre cependant un nouveau départ dans son pays d’origine.

 

Source : OIM